Fil d'Algérie

La SAC organise «Le parcours du cœur»

11-05-2022 20:34

La société algérienne de cardiologie (SAC ) a organisé, hier,  mardi 11 mai, une sortie randonnée sur les hauteurs d’Assi Youcef, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, intitulée  » le parcours du cœur  » , première étape d’un programme établi par la SAC pour la promotion de l’activité physique et de la réadaptation chez le cardiopathe. Les cardiologues ont à cette occasion troqué les murs d’hôpitaux, leurs stéthoscopes et autres appareils de consultations contre des baskets et l’air pur en montagne, direction le cœur du massif central de Djurdjura à la découverte de sa 3ème porte appelée « Thabourth El Insar » ,...

remière étape d’un programme établi par la SAC pour la promotion de l’activité physique et de la réadaptation chez le cardiopathe. Les cardiologues ont à cette occasion troqué les murs d’hôpitaux, leurs stéthoscopes et autres appareils de consultations contre des baskets et l’air pur en montagne, direction le cœur du massif central de Djurdjura à la découverte de sa 3ème porte appelée « Thabourth El Insar » , une véritable œuvre d’art naturelle composée de grottes, de sources d’eau et de paysages féériques. Cette action a été marquée par la participation de patients suivis au CHU du Tizi-Ouzou, sélectionnés pour l’occasion et qui ont complété avec brio le parcours de montagne sous l’œil attentif de l’équipe médicale de la SAC. Dans une déclaration à Fil d’Algerie le Pr Brahim Kichou président de la SAC et chef de service de cardiologie à l’hôpital de Tizi-Ouzou, a affirmé que cet évènement a été organisé pour cibler deux catégories de personnes. Il s’agit d’une part, explique-t-il «des sujets apparemment en bonne santé, en vue de promouvoir les bienfaits de l’activité physique et sportive et d’une bonne hygiène de vie pour préserver la santé Cardiovasculaire, d’autre part, les patients souffrant de cardiopathies afin de leur montrer que l’activité physique, régulière et contrôlée et la réadaptation cardiaque font partie intégrante de leur ordonnance au même titre que les médicaments». Cette initiative appelée à être renouvelée dans le temps et dans différentes régions d’Algérie, n’est, , poursuit-il, qu’ «un maillon d’une longue chaîne de mesures préventives, de dépistage, de sensibilisation et d’accompagnement des patients, que la SAC s’attelle à mettre en œuvre pour réussir sa mission première qui est celle de réduire le fardeau des maladies cardiovasculaires dans notre pays».

مشاركة المقال :

آخر الأخبار