Algérie360

Retraite proportionnelle : le ministre du Travail met fin au débat

04-12-2021 21:23

Le 4 novembre dernier, une commission sectorielle a été chargé par le gouvernement d’étudier le dossier de la retraite anticipée suspendue depuis plusieurs années. La décision a été annoncée devant les membres de la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la Nation. Ce jeudi, 2 décembre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa est revenu avec de nouvelles déclarations à propos ce sujet, lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales. Selon le premier responsable du secteur su Travail,...

s membres de la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la Nation. Ce jeudi, 2 décembre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa est revenu avec de nouvelles déclarations à propos ce sujet, lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales. Selon le premier responsable du secteur su Travail, « le retour à la retraite proportionnelle sans condition d’âge, mesure exceptionnelle à la base, n’était pas de mise pour le moment ». Allusion faite à la situation financière de la Caisse nationale de retraite (CNR). À ce propos, le ministre a évoqué la baisse du nombre de cotisants, précisant que la CNR « enregistre 1,92 cotisant pour un seul retraité, alors que l’équilibre financier de la Caisse en requiert 5 cotisants pour un seul retraité ». Retraite après 32 ans de service : une revendication de l’UGTA Le vice-président du Sénat Fouad Sebouta a fait savoir que des milliers de travailleurs et syndicalistes plaident pour le retour de ce système, qui est considéré selon l’UGTA comme étant l’un des droits fondamentaux des travailleurs et une solution efficace au problème du chômage. Selon les syndicalistes algériens, il est « illogique d’imposer à un employé de continuer d’exercer au-delà des 32 ans de service jusqu’a l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans ». Une déclaration faite par  Ferhat Chabekh, membre dirigeant à la Centrale syndicale, lors de son passage au début de l’année en cours à la radio nationale.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية