Algérie360

Académie canadienne de la science : un chercheur algérien se démarque

30-11-2021 12:45

Une autre fierté pour l’Algérie. Après l’immunologiste Yasmine Belkaid qui a décroché, tout récemment, le prix Robert Koch, c’est au tour d’une autre sommité scientifique algérienne d’obtenir une distinction honorifique à l’étranger. Karim Zaghib, un éminent chercheur dans les domaines du stockage d’énergie et de l’électrification des transports a été élu, selon ce que rapportent certains médias, membre de l’Académies des arts, des lettres et des sciences (basée au Canada) et qui constitue la plus haute distinction décernée aux chercheurs de haut niveau au Canada. Un des chercheurs les plus influents du monde En 2019, Ce chercheur spécialisé dans le domaine des matériaux...

inction honorifique à l’étranger. Karim Zaghib, un éminent chercheur dans les domaines du stockage d’énergie et de l’électrification des transports a été élu, selon ce que rapportent certains médias, membre de l’Académies des arts, des lettres et des sciences (basée au Canada) et qui constitue la plus haute distinction décernée aux chercheurs de haut niveau au Canada. Un des chercheurs les plus influents du monde En 2019, Ce chercheur spécialisé dans le domaine des matériaux des batterie a été nommé parmi les scientifiques les plus influents du monde par Clarivate Analytics avec forte participation à 22 livres ainsi qu’à plus de 550 brevets, 60 licences et 425 publications. Cette distinction est attribuée aux scientifiques les plus cités par leurs pairs au cours des onze années précédentes et ayant un « impact exceptionnel » dans leur champ de recherche. Clarivate Analytics récompense ainsi environ 3 300 scientifiques parmi les 9 millions de chercheurs qu’elle recense dans le monde. Les chercheurs qui figurent sur la liste font donc partie d’un groupe exclusif qui représente moins de 1 % de l’ensemble des scientifiques, selon le site Hydro Québec. Détenteur d’un doctorat en électrochimie de l’Institut polytechnique de Grenoble (France), Karim Zaghib œuvre depuis 22 ans au sein d’Hydro-Québec, où il est directeur général du Centre d’excellence en électrification des transports et stockage d’énergie. Chercheur émérite bien connu dans le monde scientifique, il a su développer de nombreux partenariats avec des universités et des sociétés industrielles à l’échelle mondiale, ajoute la même source.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية