Elwatan

La restructuration programmée de Cosider

30-11-2021 12:02

Le groupe Cosider est organisé en 4 filiales de travaux avec des filiales de soutien. Il est classé 3e groupe de BTPH en Afrique et leader incontesté en Algérie. Son chiffre d’affaires en 2020 était de 170 920 millions de dinars. Cosider, leader algérien des travaux publics et bâtiments, employant environ 40 000 personnes, est en passe de vivre ses derniers moments en tant que groupe public, connu et reconnu à l’échelle nationale et continentale. En effet, et selon des informations qui sont parvenues au sein de certaines filiales des plus en vues du groupe, il semblerait qu’un plan de «restructuration» est...

e 170 920 millions de dinars. Cosider, leader algérien des travaux publics et bâtiments, employant environ 40 000 personnes, est en passe de vivre ses derniers moments en tant que groupe public, connu et reconnu à l’échelle nationale et continentale. En effet, et selon des informations qui sont parvenues au sein de certaines filiales des plus en vues du groupe, il semblerait qu’un plan de «restructuration» est en phase avancée. Selon nos sources, ce sont les hautes autorités du pays qui ont pris la décision. D’où cet empressement à l’apurement des dettes en vue de présenter un projet de restructuration au CPE avant la fin de l’année en cours. Une note interne a été envoyée aux directeurs financiers des sociétés du groupe avec intitulé «Urgence signalée» du 23 novembre 2021, portant sur les dettes et créances intra-groupe, où il leur a été demandé de transmettre «dans l’immédiat», la situation des dettes et créances intra-groupe, par société et par nature de dette et créance. Comme il leur a été demandé, et «dans les plus courts délais possibles», l’état de rapprochement (avec ou sans discordance) des dettes et créances avec chacune des autres sociétés du groupe, dûment signées par les deux parties. Selon les informations dont nous disposons, les filiales du groupe, au nombre de 10, seront dispatchées et rattachées aux différents ministères. Ainsi, les filiales canalisation, géotechnique et agricole seront placées sous la tutelle du ministère des Ressources en eau alors que les filiales carrières, ouvrages d’art et travaux publics seront mises sous celle du ministère des Travaux publics. Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية