Nouvelle republique

L’Algérie cessera d’approvisionner le Maroc dès le 1er novembre

27-10-2021 22:52

En plus des relations diplomatiques rompues depuis le 24 août passé, l’Algérie cessera son approvisionnement en gaz naturel au profit du Maroc à partir du 1er novembre prochain, c’est ce qu’a rapporté l’Agence Reuters en se basant sur des sources liées directement du dossier. Le Maroc peut s’en vouloir. Les espoirs du Maroc de signer un nouveau contrat en gaz naturel avec l’Algérie se sont volatilisés lorsqu’Alger et Madrid ont construit un nouveau Gazoduc sous-marin Medgaz alimentant 30% les besoins en gaz naturel de l’Espagne qui vient de remplacer le Gazoduc Maghreb-Europe dont Rabat tirait profit sans cesse. La mise...

l’Agence Reuters en se basant sur des sources liées directement du dossier. Le Maroc peut s’en vouloir. Les espoirs du Maroc de signer un nouveau contrat en gaz naturel avec l’Algérie se sont volatilisés lorsqu’Alger et Madrid ont construit un nouveau Gazoduc sous-marin Medgaz alimentant 30% les besoins en gaz naturel de l’Espagne qui vient de remplacer le Gazoduc Maghreb-Europe dont Rabat tirait profit sans cesse. La mise en marche officielle du nouveau Gazoduc sous-marin est prévue pour le 1er novembre prochain, atteste l’Agence Reuters qui se base sur des sources crédibles de plusieurs sources proches du dossier. Le nouveau Gazoduc sous-marin Medgaz, qui sera totalement sécurisé sur la zone maritime algérienne par les forces navales de l’Armée nationale populaire (ANP), est d’une capacité de production annuelle de huit millions de m3 et, surtout, il ne passera pas par le Maroc, indique Reuters. Pour ce qui est de l’ancien Gazoduc Maghreb-Europe, dont l’expiration du contrat est prévue pour le 31 octobre prochain, il produisait 13,5 milliards de mètres cubes chaque année et qui reliait l’Algérie à l’Espagne. Cette continuation en matière d’alimentation en gaz naturel vers l’Espagne depuis l’Algérie et en dehors de l’espace marocain a enfoncé la situation chez le Maroc, dont une crise en gaz naturel plane à l’approche de la fin d’année. En début du mois d’octobre en cours, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait déclaré que l’Algérie cessera son approvisionnement en gaz naturel vers l’Espagne via le Gazoduc Maghreb-Europe et ce, sans soucis et que, désormais, l’approvisionnement se fera à partir du nouveau Gazoduc sous-marin Medgaz». Avant le Chef d’Etat, le Président-directeur général du Groupe Sonatrach, en l’occurrence Toufik Hakkar, avait assuré et rassuré, en juin dernier, son partenaire espagnol de la grande capacité du Groupe algérien a alimenter l’Espagne en gaz naturel et ce, sans aucun souci. «Non seulement l’Algérie pourra fournir l’Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème», avait déjà conforté Toufik Hakkar. Le nouveau Gazoduc sous-marin Medgaz peut alimenter, à l’avenir, d’autres marchés européens, une aubaine pour l’économie nationale et une garantie pour les Européens surtout en ces temps des crises de gaz naturel qui frappent nombreux pays du Vieux continent. S. Abi

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية