Tsa-algerie

EN : Belmadi révèle un petit secret et vise le record de l’Italie

2 jours, 10 heures, 28 minutes

Après la large victoire des Verts face au Niger (4-0) mardi en éliminatoires du Mondial 2020, Djamel Belmadi est revenu sur la performance de ses joueurs et sur leur record d’invincibilité de 31 matchs sans défaite.« D’un point de vue purement comptable, nous avons obtenu ce que nous sommes venus chercher, à savoir les six points », a-t-il déclaré dans un entretien au site de la Fédération algérienne de football. Le sélectionneur national a par ailleurs souligné que les deux dernières rencontres de l’équipe nationale, et notamment celle à l’extérieur (au Niger),  pouvaient « être problématiques ». « Leur stade initial...

s sans défaite.« D’un point de vue purement comptable, nous avons obtenu ce que nous sommes venus chercher, à savoir les six points », a-t-il déclaré dans un entretien au site de la Fédération algérienne de football. Le sélectionneur national a par ailleurs souligné que les deux dernières rencontres de l’équipe nationale, et notamment celle à l’extérieur (au Niger),  pouvaient « être problématiques ». « Leur stade initial n’était pas homologué, puis a été homologué à la dernière minute. La pelouse était très difficile pour les deux équipes. C’était très difficile de pratiquer un football convenable », a-t-il déploré. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui nous ne sommes pas dans la meilleure position pour pouvoir critiquer les pelouses. Tout le monde sait ce qu’il se passe chez nous », a-t-il dit allusion à la polémique autour de l’état catastrophique de la pelouse de Mustapha Tchaker, le stade fétiche des Verts.Revenant sur le record d’invincibilité enregistré par l’Algérie qui n’a perdu aucun match depuis le 18 octobre 2018,  le sélectionneur de l’équipe nationale a déclaré : « Avant la CAN 2019, on avait déjà annoncé qu’on y allait pour gagner ».  Après le triomphe de l’Algérie en terre égyptienne en juillet 2019, Djamel Belmadi estime que « tout le reste a suivi ». Le coach des Fennecs a par ailleurs tenu à saluer le travail de ses joueurs. « Il faut mettre tout ceci au crédit des joueurs. Un groupe de joueurs qui sait remettre les pendules à l’heure, qui sait se reprendre en main, reprendre le travail, et qui est avide de victoires et de conquêtes », a-t-il ditDjamel Belmadi a toutefois tenu à mettre en garde les prochains adversaires de l’EN qui ambitionneraient de mettre fin à la série d’invincibilité des Verts. « Je ne dis pas que l’on ne perdra jamais, bien sûr que ce jour viendra. Mais en face, il faudra une équipe qui développera beaucoup d’efforts de et de sacrifices. On ne lâchera pas comme ça, a-t-il affirmé.  Les joueurs ont envie d’aller très haut et très loin. »Le sélectionneur national, pour qui l’objectif principal est la qualification pour la Coupe du monde 2022, veut croire aussi à la possibilité de décrocher le record mondial d’invincibilité, tenu actuellement par l’Italie, avec à son actif  37 matchs sans défaite. « L’un n’empêche pas l’autre. On peut continuer à être invaincus, progresser, et continuer à gagner nos matchs. Le record mondial semble à première vue inatteignable, mais aujourd’hui, on n’en est plus très loin. On s’est greffé à de grosses équipes comme l’Italie, l’Espagne, le Brési. C’est toute l’Afrique qui devrait être fière », a-t-il dit.Pour ce qui en est du prochain match de l’équipe nationale, face à Djibouti, prévu le mois prochain au Caire, le sélectionneur national a annoncé la couleur : « On ne peut imaginer un autre résultat qu’une victoire ».Djamel Belmadi a en outre évoqué le cas du milieu défensif international Hicham Boudaoui qui évolue à l’OGC Nice. « Ce qui me dérange chez Hicham Boudaoui, c’est que son entraîneur en club le fasse jouer dans une position qui n’est pas la sienne (…) Je veux voir nos joueurs évoluer dans leurs postes », a-t-il dit. Dans l’entretien accordé au site de la FAF, Djamel Belmadi un révélé un petit secret : le match référence pour lui depuis sa prise en main de l’équipe nationale, c’est le match contre le Togo à Lomé le 18 octobre 2018 en éliminatoires de la CAN 2018. Les Verts avaient gagné 4-1 à l’extérieur, ce qui était un exploit pour une équipe friable en dehors de ses bases. « Ca a été clairement un match référence pour nous. J’aime le répéter et je le dis souvent aux joueurs. Ce match a eu beaucoup d’impact sur le reste des rencontres et le parcours qu’on a eu jusque-là (…) En Afrique subsaharienne, il faut être solide et costaud », a-t-il expliqué.Pour les matches des barrages du Mondial 2020, Djamel Belmadi annonce que l’EN sera prête pour affronter n’importe quel adversaire. 

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية