Algérie Presse Service APS

Environnement: réel potentiel pour un partenariat algéro-britannique à long terme

3 jours, 7 heures, 22 minutes

ALGER - Il existe un réel potentiel pour un partenariat algéro-britannique à long terme dans le climat et l'environnement, a indiqué mercredi à Alger l'ambassadrice du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord en Algérie, Sharon Wardle.La diplomate britannique s'exprimait lors d'une conférence de presse organisée au siège de l'ambassade britannique à Alger au sujet de la 26ème conférence des parties des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), qui se tiendra à Glasgow (Ecosse) du 1 au 12 novembre prochains.A cette occasion, Mme Wardle a mis en avant "les mesures importantes" que prend l'Algérie avec l'objectif de produire 27%...

t d'Irlande du Nord en Algérie, Sharon Wardle.La diplomate britannique s'exprimait lors d'une conférence de presse organisée au siège de l'ambassade britannique à Alger au sujet de la 26ème conférence des parties des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), qui se tiendra à Glasgow (Ecosse) du 1 au 12 novembre prochains.A cette occasion, Mme Wardle a mis en avant "les mesures importantes" que prend l'Algérie avec l'objectif de produire 27% de son électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030 et de renforcer le "barrage vert" devant permettre d'accroître la biodiversité et de lutter contre la désertification.Dans ce contexte, Mme Wardle a affirmé la disposition de son pays à partager son expérience et son expertise en vue de parvenir à long terme à des émissions net zéro, nécessaires pour protéger la planète."Nous voulons soutenir l'Algérie pour améliorer et mettre en oeuvre sa NDC (contribution déterminée au niveau national, Ndlr), à mettre en place un système de mesure des progrès accomplis et à faire en sorte que le gouvernement et les entreprises aient accès aux financement et à l'expertise nécessaires pour permettre la réduction des émissions", a-t-elle soutenu.Présent à cette conférence de presse, l'ambassadeur d'Italie en Algérie Giovanni Pugliese, a souligné l'intérêt pour les opérateurs économiques du secteur des énergies renouvelables algériens et italiens à saisir les opportunités d'affaire et de partenariat dans le secteur.Pour sa part, la représentante-résidente du programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Algérie, Blerta Aliko, a fait savoir que "le PNUD salue les efforts que l'Algérie a mis en oeuvre pour respecter ses engagements internationaux, notamment en termes de préservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique".Mme Aliko a également rappelé que le PNUD appuis "depuis des années" le gouvernement algérien à travers des programmes multisectoriels visant à renforcer la préservation des ressources naturelles, à appuyer les politiques publiques en termes d'adaptation et d'atténuation de l'impact du changement climatique, en termes de politiques énergétiques et pour la prévention et la gestion des risques majeurs.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية