Elwatan

MJS-FAF : Les événements s’accélèrent

20-03-2021 10:10

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a adressé une lettre de rappel à la Fédération algérienne de football (FAF) au sujet du calendrier des deux assemblées générales (ordinaire et élective) de fin de mandat que l’instance n’a pas encore fixées. La correspondance de la tutelle rappelle à la FAF que «le mandat du bureau fédéral arrive à terme le 20 mars 2021 et que la date butoir pour la tenue des deux assemblées générales est fixée au 15 avril 2015, comme indiqué dans la note méthodologique pour le renouvellement des Fédérations sportives. Le calendrier fixé doit être...

de fin de mandat que l’instance n’a pas encore fixées. La correspondance de la tutelle rappelle à la FAF que «le mandat du bureau fédéral arrive à terme le 20 mars 2021 et que la date butoir pour la tenue des deux assemblées générales est fixée au 15 avril 2015, comme indiqué dans la note méthodologique pour le renouvellement des Fédérations sportives. Le calendrier fixé doit être scrupuleusement respecté». Ce rappel intervient dans un contexte marqué par la volonté affichée de la FAF de ne pas organiser l’assemblée générale élective avant la tenue d’une assemblée générale extraordinaire pour l’amendement des nouveaux statuts. La FAF, à travers les déclarations de ses membres, a toujours mis en avant l’obligation que lui imposerait la FIFA d’adopter les nouveaux statuts avant d’organiser l’assemblée générale élective, mettant l’accent au passage sur le risque d’une suspension de la FAF, avec toutes les conséquences qui en découleraient sur l’avenir de l’équipe nationale dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Le MJS a balayé d’un revers de la main cette menace agitée par des cercles en réaffirmant qu’il s’en tiendra à sa première note méthodologique de l’été 2020 où il a interdit à toutes les Fédérations sportives nationales de modifier les statuts et règlements en fin de mandat. La correspondance du MJS du 15 mars 2021 a rappelé des articles du décret exécutif 14-330 du 27 novembre 2014 (articles 37 et 38) ainsi que ceux du décret exécutif 16-153 du 23 mai 2016 (article 8, plus particulièrement) et les articles 23 et 34 des statuts de la FAF. Ils traitent de la durée du mandat qui est de quatre ans. Celui de l’actuel bureau fédéral s’achève le 20 mars 2021. Au lendemain de cette date, cet organe ne sera plus légal et n’aura, ainsi, plus le droit de prononcer des décisions. Jeudi en fin de journée, une information non encore confirmée a fait état d’une correspondance de la FAF à la FIFA dont l’objet tournerait autour de la lettre reçue mercredi. Depuis, il n’y a eu aucune confirmation de l’existence de cette supposée lettre de la FAF qui aurait demandé à la FIFA de lui prolonger son mandat jusqu’à la fin de l’année 2021. Cette information reste à vérifier.   Par Yazid Ouahib

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية