ObservAlgerie

Covid-19 : Un professeur appelle à suspendre la vaccination avec AstraZeneca

13-03-2021 21:43

Le président de la Fondation pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), le Pr Mostefa Khiati, a appelé, ce samedi 13 mars, à suspendre la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. Mostefa Khiati a expliqué au site d’information TSA que l’Algérie devait attendre les résultats des études lancées notamment par l’Agence européenne du médicament (EMA) pour réutiliser ce vaccin. Ainsi, suite aux réserves émises par certains pays et le gel de l’utilisation du vaccin par d’autres, le président de la Forem préconise la prudence. Il explique que « parmi les vaccins achetés ou reçus par...

raZeneca. Mostefa Khiati a expliqué au site d’information TSA que l’Algérie devait attendre les résultats des études lancées notamment par l’Agence européenne du médicament (EMA) pour réutiliser ce vaccin. Ainsi, suite aux réserves émises par certains pays et le gel de l’utilisation du vaccin par d’autres, le président de la Forem préconise la prudence. Il explique que « parmi les vaccins achetés ou reçus par l’Algérie, il y a le vaccin d’AstraZeneca qui pose des problèmes depuis quelques jours, puisque sept pays viennent de suspendre son utilisation en raison de l’apparition de cas de thromboses ». Le professeur précise que ce vaccin a même occasionné « un décès en Autriche qui n’a pas été lié directement à un trouble de la coagulation ». Le vaccin peut entraîner des thromboses dans des cas très rares Prudent, le professeur ajoute que « même si elle n’a pas établi de cause entre ces deux éléments, l’Agence européenne du médicament (EMA) pense que, en raison des possibilités que le vaccin AstraZeneca entraîne des thromboses, il y a lieu de faire une halte et c’est pourquoi sa suspension devrait se prolonger encore quinze jours en attendant les études ». Le président de la Forem avertit qu’avec ce vaccin, le même problème « devrait se poser en Algérie ». Il recommande de « suspendre la vaccination avec le vaccin AstraZeneca et attendre le résultat des études », surtout pour les personnes âgées et les personnes présentant des pathologies. Il faut signaler que depuis le début de la campagne de vaccination, l’Algérie n’a pas enregistré de décès à cause de ce vaccin. Cependant, cette campagne n’est pas encore une opération de vaccination de masse. Le pays enregistre même un retard énorme et se dirige vers une pénurie de vaccins. Lire aussi : Les vaccins approuvés par l’Algérie sont-ils efficaces contre les nouveaux variants du Covid-19 ?

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية