Algérie-eco

Vaccin Sputnik-V : Frater-Razes fixe le délai de production en Algérie

04-02-2021 14:34

Le secrétaire général des Laboratoires Frater-Razes, Abderrahmane Boudiba, a révélé que le laboratoire, qui a entrepris des discussions avec un opérateur russe pour la production du vaccin Sputnik-V en Algérie, est capable de produire le vaccin dans un délai de deux mois. Dans une déclaration faite hier mardi à la radio nationale, M. Boudiba, a affirmé que les compétences scientifiques algériennes et internationales au niveau du laboratoire « vont s’occuper au niveau biotechnologique et scientifique de la fabrication du vaccin contre le coronavirus dans les deux mois suivant l’arrivée de la matière première qui sera importée de Russie ». Il a par...

en Algérie, est capable de produire le vaccin dans un délai de deux mois. Dans une déclaration faite hier mardi à la radio nationale, M. Boudiba, a affirmé que les compétences scientifiques algériennes et internationales au niveau du laboratoire « vont s’occuper au niveau biotechnologique et scientifique de la fabrication du vaccin contre le coronavirus dans les deux mois suivant l’arrivée de la matière première qui sera importée de Russie ». Il a par ailleurs rappelé que le laboratoire possède de hautes compétences scientifiques dans le domaine de la fabrication de médicaments à base de cellules, indiquant que le laboratoire de Frater-Razes a fabriqué le premier produit à travers des cellules, Varenox, qui est actuellement décrit dans le protocole de traitement pour la Covid-19. Pour rappel, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a indiqué, mardi dernier, que le laboratoire Frater-Razes, était en discussion avec un opérateur russe pour la production du vaccin « Sputnik-V » contre le virus Covid-19. Le ministre a fait savoir que « le laboratoire Frater Razes a entrepris des discussions avec un opérateur russe pour la production du vaccin Sputnik-V en Algérie », précisant que le dossier technique pour la production du vaccin a été transmis à l’Agence nationale du médicament depuis un mois et demi. Le ministre a précisé qu’il existe quatre phases pour la production de ce vaccin dont deux qui peuvent être réalisées par les opérateurs nationaux, soulignant que deux autres phases en amont concernent la biotechnologie consistant en l’utilisation de cellules vivantes pour la production du vaccin.  

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية