Tsa-algerie

Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca au cœur d’une polémique

26-01-2021 10:27

Le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, dont l’Algérie a commandé des doses, serait peu efficace sur les personnes âgées de plus de 65 ans, ce que le géant pharmaceutique britannique a nié.Cette polémique a éclaté en Allemagne, après les révélations de deux journaux, Bild Zeitung et Handelsblatt sur les doutes du gouvernement allemand concernant l’efficacité du vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca, sur les personnes âgées de plus de 65 ans.Selon le quotidien économique Handelsblatt, citant une source gouvernementale, l’efficacité du vaccin développé par le géant pharmaceutique britannique et l’université d’Oxford serait de seulement 8 %.« Les articles selon lesquels l’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford ne serait que...

a éclaté en Allemagne, après les révélations de deux journaux, Bild Zeitung et Handelsblatt sur les doutes du gouvernement allemand concernant l’efficacité du vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca, sur les personnes âgées de plus de 65 ans.Selon le quotidien économique Handelsblatt, citant une source gouvernementale, l’efficacité du vaccin développé par le géant pharmaceutique britannique et l’université d’Oxford serait de seulement 8 %.« Les articles selon lesquels l’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford ne serait que de 8 % chez les adultes de plus de 65 ans sont complètement faux », a indiqué un porte-parole d’AstraZeneca dans une déclaration transmise à l’AFP, rapportent plusieurs médias.Selon Bild Zeitung, le gouvernement allemand anticipe déjà une non-homologation du vaccin d’AstraZeneca pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Approuvé au Royaume-Uni où il est déjà utilisé, ce vaccin devrait être validé vendredi prochain par l’Union européenne.Dans le cas où ce vaccin n’est pas approuvé pour les personnes âgées, cela aurait des retombées sur les plans de vaccination dans de nombreux pays, dans la mesure où les personnes de plus de 65 ans font partie des catégories prioritaires au vaccin, en raison de leur vulnérabilité au Covid-19.AstraZeneca s’est défendue en affirmant avoir publié en novembre des données scientifiques dans la revue The Lancet, « démontrant que les personnes âgées ont montré de fortes réponses immunitaires au vaccin, 100 % d’entre elles ayant généré des anticorps spécifiques après la deuxième dose ».

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية