Lecho d'Algérie

Corée du Sud:  Bolton attendu mardi et mercredi à Séoul 

22-07-2019 01:21

      Le conseiller à la sécurité nationale des  Etats-Unis, John Bolton, sera mardi et mercredi à Séoul pour discuter de la  situation dans la péninsule coréenne, a confirmé dimanche la présidence sud-coréenne.  Le porte-parole de la Maison Bleue, Ko Min-jung, a précisé à la presse que  Chung Eui-yong, principal conseiller à la sécurité nationale du président Moon Jae-in, recevrait M. Bolton mercredi. Lors de cette rencontre, MM. Chung et Bolton échangeront sur les grandes  questions bilatérales, y compris les moyens d’établir un régime de paix permanent dans la péninsule coréenne via sa dénucléarisation complète et de  solidifier l’alliance...

d-coréenne.  Le porte-parole de la Maison Bleue, Ko Min-jung, a précisé à la presse que  Chung Eui-yong, principal conseiller à la sécurité nationale du président Moon Jae-in, recevrait M. Bolton mercredi. Lors de cette rencontre, MM. Chung et Bolton échangeront sur les grandes  questions bilatérales, y compris les moyens d’établir un régime de paix permanent dans la péninsule coréenne via sa dénucléarisation complète et de  solidifier l’alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Venu en provenance de Tokyo, selon la chaîne NHK, M. Bolton sera également reçu par les ministres sud-coréens des Affaires étrangères Kang Kyung-wha  et de la Défense Jeong Kyeong-doo. Sa visite intervient en pleine querelle commerciale entre la Corée du Sud et le Japon. Début juillet, ce dernier a annoncé des restrictions sur ses exportations vers la Corée du Sud de matériaux essentiels à la fabrication  des semi-conducteurs et des écrans, qui sont un pilier de l’économie sud-coréenne.   Ces sanctions ont été prises en représailles à la décision de la Cour  suprême sud-coréenne d’obliger des géants japonais tels que Nippon Steel et  Mitsubishi Heavy Industries à dédommager les personnes soumises au travail forcé sous l’ère coloniale nippone dans la péninsule coréenne entre 1910 et  1945.     Le président américain Donald Trump a déclaré dans la semaine qu’il  s’impliquerait dans ces tensions entre Séoul et Tokyo si les deux parties  le souhaitaient. Lors de sa rencontre avec M. Trump le 30 juin à Séoul, M. Moon a demandé à  son homologue américain de prêter attention à ce récent conflit entre la Corée du Sud et le Japon, selon la Maison Blanche.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية