Le quotidien d'Oran

«Octobre rose»: Un mois de mobilisation contre le cancer du sein

03-10-2020 06:02

Chaque année, la campagne «Octobre rose» sensibilise le grand public sur le cancer du sein. Du 1er au 31 octobre 2020, de nombreuses manifestations interviennent, un peu partout, à Oran. Dans cette optique des campagnes de dépistage seront lancées par la direction de la Santé et les établissements hospitaliers. De son côté, l'Association ‘Santé Sidi El Houari' (SDH) organise aujourd'hui un après midi sous le slogan «Mobilisons-nous pour sensibiliser contre le cancer du sein». Au programme, ateliers de dessin, exposition Photographique, projection vidéo, information et sensibilisation sur le cancer du sein, témoignage d'une jeune femme qui se bat contre le...

tique des campagnes de dépistage seront lancées par la direction de la Santé et les établissements hospitaliers. De son côté, l'Association ‘Santé Sidi El Houari' (SDH) organise aujourd'hui un après midi sous le slogan «Mobilisons-nous pour sensibiliser contre le cancer du sein». Au programme, ateliers de dessin, exposition Photographique, projection vidéo, information et sensibilisation sur le cancer du sein, témoignage d'une jeune femme qui se bat contre le cancer. SDH a aussi concocté un programme riche en activités pour ce «mois rose». En plus d'une caravane de sensibilisation sur cette maladie qui sera animée, chaque jeudi et mardi, après-midi sur les places publiques, des ateliers sur la nutrition, le sport, des conférences, des cinés-débat entre autres, sont au menu. Le cancer du sein est, à la fois, le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme en Algérie. Pourtant, s'il est détecté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10. Le taux d'incidence, selon les statistiques, 2 femmes sur 10, ayant effectué un test de dépistage, ont découvert des symptômes de début de la maladie, alors qu'elles ne ressentaient rien. «Octobre Rose», lancé il y a une vingtaine d'années, sera également l'occasion pour les spécialistes de faire le point sur la prise en charge de la maladie qui a beaucoup évolué ces dernières années et de soutenir les femmes pendant et à l'issue de leurs traitements. Un dépistage précoce doit être effectué dès l'âge de 40 ans, en subissant une mammographie tous les 2 ans. Ce dispositif a d'ailleurs été mis en place dans ce cadre par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. De par son incidence, le cancer du sein reste le plus fréquent chez la femme. Cette incidence est faible avant 35 ans et augmente avec l'âge. L'obésité, la contraception, la puberté précoce (avant l'âge de 12 ans), la ménopause tardive, l'absence d'allaitement, la première grossesse tardive ou l'absence de grossesse ainsi que les antécédents familiaux de cancers du sein sont les vrais facteurs qui en favorisent l'apparition. Les femmes sont ainsi appelées à se faire dépister dans les établissements de santé, répartis sur le territoire de la wilaya. A Oran, le cancer fait des ravages. Près de 200 nouveaux cas de cancer du sein ont été déclarés par le service d'Oncologie du Centre hospitalier universitaire d'Oran. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont grandes. Le dépistage du cancer du sein est la recherche, chez une personne en bonne santé apparente, des signes d'un cancer qui n'a pas encore produit de symptômes. Le but est de détecter une tumeur à un stade très précoce, afin d'en faciliter le traitement et d'éviter qu'elle ne grossisse et se propage ailleurs dans le corps.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية