Liberté Algérie

L’ESS signera finalement la convention tripartite

18-08-2020 10:30

Dans un communiqué publié sur son site officiel, la FAF a annoncé hier que “le président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Kheireddine Zetchi, a reçu dimanche au siège de l’instance fédérale à Dély Ibrahim les dirigeants de l’Entente de Sétif, emmenés par le président de la SSPA Black Eagles, M. Azzedine Arab, et le président du directoire du club, M. Djaber Zeghlache. Étaient également présents à cette réunion de travail, MM. Mohamed Saad, secrétaire général de la FAF, et Réda Abdouch, premier responsable de la direction de contrôle de gestion et des finances des clubs professionnels...

iège de l’instance fédérale à Dély Ibrahim les dirigeants de l’Entente de Sétif, emmenés par le président de la SSPA Black Eagles, M. Azzedine Arab, et le président du directoire du club, M. Djaber Zeghlache. Étaient également présents à cette réunion de travail, MM. Mohamed Saad, secrétaire général de la FAF, et Réda Abdouch, premier responsable de la direction de contrôle de gestion et des finances des clubs professionnels (DCGF). Plusieurs sujets ont été abordés lors de cette séance de travail où des éclaircissements, voire des explications ont été données aux dirigeants de l’Entente en ce qui concerne la démarche entreprise par la FAF, par le biais de la DCGF, pour accompagner les clubs professionnels à se mettre à niveau, notamment sur le plan du management”. Et d’ajouter : “D’ailleurs, il a été décidé à ce que le club de la capitale des Hauts-Plateaux signe, dans les prochains jours, la convention tripartite avec un cabinet d’expertise en management et la FAF/DCGF. La situation financière du club, les dernières décisions du bureau fédéral et les perspectives liées à la prochaine saison 2020-2021 ont été également au menu des discussions entre le premier responsable de la FAF et les dirigeants ententistes, dans une ambiance apaisée et cordiale.”  Il faut rappeler que dans un premier temps l’ESS avait refusé de signer cette convention, arguant que “le club est en faillite”. “L’ESS n’a pas besoin pour le moment d’un cabinet d’expertise pour accompagner les clubs mais plutôt d’un liquidateur. Nous sommes dans une situation critique. Nous avons consommé les 3/4 du capital. De ce fait, il n’est pas normal de parler de mise à niveau. D’autant plus que nous n’en avons plus les moyens”, expliquait Arab.  La FAF, par le biais de son président, n’a pas tardé à réagir : “Nous avons des chiffres précis et réalistes à travers la DCGF qui a fait un énorme boulot avec les clubs sur la base des bilans. Nous avons d’ailleurs transmis un rapport au MJS sur l’état des lieux du professionnalisme en Algérie. J’ai même parlé avec le ministre en personne, il a une idée sur la situation actuelle. Nous lui avons transmis un rapport précis sur la base d’un travail effectué tout en lui remettant des propositions pour faire sortir le football professionnel de cette crise grave qu’il est en train de traverser. J’aurais aimé que les clubs investissent, profitant de l’arrêt des compétitions, pour se réorganiser, mais quand je constate que des responsables comme Arab refusent de signer la convention tripartite, je suis plus qu’étonné. Il a affirmé que son club est en faillite, mais je me demande en même temps comment l’ESS est arrivée à cette situation. C’est Arab qui a mené l’ESS à la faillite pas la FAF.” “La DCGF est un organe qui accompagne les clubs pour une gestion meilleure des ressources. Nous ne pouvons plus continuer à injecter de l’argent sans surveillance ni accompagnement. La bonne gouvernance des clubs est la base de la réussite du professionnalisme”, avait déclaré Zetchi sur les ondes de la radio nationale Chaîne 1. S. L. 

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية