Le soir d'Algérie

Benbouzid fixe les priorités de son secteur

18-01-2020 11:00

©Anis Belghoul / New press Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière entame sa feuille de route. Abderrahmane Benbouzid a donné ses premières instructions aux responsables de son secteur afin d’opérer « sans délai, un changement qualitatif palpable pour les citoyens ». Le changement touchera en première étape les services des urgences, des maternités ainsi que les conditions de travail du personnel de la santé. Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Abderrahmane Benbouzid trace les priorités de son secteur. Le nouveau ministre de la Santé a réuni, jeudi, les cadres de son...

éforme hospitalière entame sa feuille de route. Abderrahmane Benbouzid a donné ses premières instructions aux responsables de son secteur afin d’opérer « sans délai, un changement qualitatif palpable pour les citoyens ». Le changement touchera en première étape les services des urgences, des maternités ainsi que les conditions de travail du personnel de la santé. Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Abderrahmane Benbouzid trace les priorités de son secteur. Le nouveau ministre de la Santé a réuni, jeudi, les cadres de son département pour leur donner ses premières instructions afin d’opérer, «sans délai», un changement dans le secteur. Et les premiers changements seront introduits au niveau des services des urgences médicales et de gynécologie obstétrique. Des services défaillants, soumis au quotidien à des scènes de violences qui peuvent être parfois tragiques. Le problème de surcharge dans ces services étant derrière cette situation n’a jamais pu être réglé. Le ministère de la Santé pensait avoir trouvé une solution à la surcharge des urgences avec la multiplication des centres de santé de proximité. Ces centres sont censés diminuer la pression sur les services d’urgences des hôpitaux. Cependant, par manque de confiance, les patients continuent de se diriger vers les hôpitaux pour les moindres consultations. Par ailleurs, le ministre de la Santé estime nécessaire d’introduire de nouveaux mécanismes pour consacrer le professionnalisme, assurer aux personnels de la santé de bonnes conditions de travail et la sécurité ,et protéger les biens des établissements de santé. Concernant l'amélioration de l'accueil, de l'orientation et de l'hygiène en milieu hospitalier, le ministre de la Santé a donné des instructions d’offrir de bonnes prestations hospitalières aux citoyens. Les agressions contre le personnel de santé, notamment au niveau des urgences, surtout pendant les gardes de nuit, ne cessent d’inquiéter. En septembre dernier, le ministère de la Santé avait recensé 1 922 cas d'agressions physiques et 27 909 agressions verbales, au cours du premier semestre de 2019, au niveau national. 626 affaires judiciaires avaient été engagées par les établissements contre les auteurs d'agressions sur le personnel du secteur ou de la dégradation des biens publics. A l’époque, le ministère de la Santé avait également annoncé des mesures « d’urgence » pour faire face aux agressions contre le personnel dans les établissements de santé publics. Pourtant, sur le terrain, les professionnels souffrent toujours du phénomène. Les professionnels du secteur appellent le département de la santé à ne pas se contenter d’effets d’annonce, mais de réagir à travers des actions concrètes. Benbouzid, en tant qu’ancien chef de service et ayant déjà vécu ces malheureuses situations, réussira-t-il à faire mieux que ses prédécesseurs ? L’avenir nous le dira. S. A.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية