Elwatan

Bio express

20-10-2019 09:00

Moumina Chériff Sy était un des personnages-clés de la transition au Burkina Faso après la chute de Blaise Campaoré en 2014. Important, il le demeure puisqu’il occupe un poste-clé du gouvernement, celui de ministre de la Défense.Un temps pressenti à la Primature, Moumina Chériff Sy est présenté par la presse burkinabè comme l’un des principaux hommes de confiance du président Roch Marc Christian Kaboré. Avant d’embrasser une carrière politique, il était éditeur de presse et président du comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo.Il est le fondateur du Bendré, un journal d’investigation. Agé de 55 ans, ce...

ui de ministre de la Défense.Un temps pressenti à la Primature, Moumina Chériff Sy est présenté par la presse burkinabè comme l’un des principaux hommes de confiance du président Roch Marc Christian Kaboré. Avant d’embrasser une carrière politique, il était éditeur de presse et président du comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo.Il est le fondateur du Bendré, un journal d’investigation. Agé de 55 ans, ce fils d’un général de corps d’armée a participé activement à la révolution d’août 1983 qui allait porter Thomas Sankara au pouvoir. Après l’assassinat de ce dernier en 1987, il n’a cessé de lutter contre le régime de Blaise Compaoré.A la mi-novembre 2014, Chériff Moumina Sy est candidat au poste de président de la transition, à la suite de la révolution du 30 octobre 2014 qui a justement chassé Blaise Compaoré du pouvoir. Le 27 novembre 2014, il est élu sans peine président du Conseil national de la transition (CNT) du Burkina Faso. Le 17 septembre 2015, à la suite du coup d’Etat du général Gilbert Diendéré, au cours duquel le président Michel Kafando et son Premier ministre Isaac Zida sont retenus en otages, Chériff Moumina Sy assume les responsabilités de chef de l’Etat en sa qualité de président du Conseil national de la transition.A ce poste, il n’a ménagé aucun effort pour contribuer à refonder l’Etat burkinabè sur de nouvelles bases. Son engagement lui vaudra d’être nommé Haut représentant du chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré en mars 2017.Le 24 janvier 2019, Moumina Chériff Sy sera nommé ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants dans le gouvernement de Christophe Joseph Marie Dabiré, en remplacement de Jean-Claude Bouda. Moumina Chériff Sy gère aujourd’hui le dispositif sécuritaire du Burkina Faso avec un autre sankariste comme lui, Ouséni Compaoré, nommé ministre de la Sécurité. Sa nomination à ce poste a quelque peut étonné puisqu’il est connu pour être un critique de l’armée. Sa nomination intervient, qui plus est, dans un contexte où l’armée burkinabè n’est pas très populaire à cause des nombreux revers subis dans le Nord face aux djihadistes depuis plusieurs années. C’est que le président Roch Marc Christian Kaboré compte sur lui pour y mettre de l’ordre. Il a donc aujourd’hui la lourde tâche de redorer le blason de cette armée, de la réorganiser et de remporter la guerre contre le terrorisme. Pour ceux qui le connaissent, ce défi est dans ses cordes puisque Moumina Chérifff Sy est connu pour être téméraire et un grand bourreau de travail.

مشاركة المقال :

تغطيات إخبارية