Tsa-algerie

Algérie-France : Tebboune s’entretient au téléphone avec Macron

18-06-2022 14:37

Le président Abdelmadjid Tebboune a eu ce samedi 18 juin un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, a indiqué la Présidence de la République dans un communiqué.C’est le deuxième entretien téléphonique entre les deux hommes depuis la réélection de Macron pour un second mandat en avril dernier. Le premier entretien a eu lieu le 5 mai dernier.Ce samedi, Tebboune et Macron ont « évoqué les relations bilatérales, affirmant leur volonté de les approfondir, notamment avec leur convergence des vues et leur entente afin de pousser ces relations à un niveau distingué, surtout après la réélection du président Macron, pour un nouveau...

xième entretien téléphonique entre les deux hommes depuis la réélection de Macron pour un second mandat en avril dernier. Le premier entretien a eu lieu le 5 mai dernier.Ce samedi, Tebboune et Macron ont « évoqué les relations bilatérales, affirmant leur volonté de les approfondir, notamment avec leur convergence des vues et leur entente afin de pousser ces relations à un niveau distingué, surtout après la réélection du président Macron, pour un nouveau mandat », a indiqué la Présidence algérienne.Cet entretien téléphonique a permis aussi aux deux présidents d’ « examiner plusieurs dossiers, notamment la situation au Sahel et en Libye, en plus des questions régionales et internationales d’intérêt commun ».Il survient au lendemain de la visite de Macron à Kiev où il a réaffirmé le soutien de son pays à l’Ukraine dans la guerre à la Russie.Le 13 juin, les ministres des Affaires étrangères algérien et français ont eu un entretien téléphonique. Ramtane Lamamra et Catherine Colonna ont discuté des relations bilatérales et la crise entre l’Algérie et l’Espagne qui a pris ces derniers jours une ampleur inédite. Madrid est allé jusqu’à accuser Alger d’avoir agi ainsi à l’instigation de Moscou au moment où l’Union européenne tente de réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe.| Lire aussi : Algérie – Espagne : Belani répond à Madrid sur « l’implication » de MoscouCette crise a commencé après l’annonce vendredi 18 mars par le gouvernement espagnol de son soutien au plan d’autonomie marocain pour le Sahara occidental occupé, mettant fin ainsi à sa neutralité historique dans ce conflit, et provoquant la colère d’Alger.L’Algérie et la France tentent de relancer leurs relations qui ont traversé une période de froid glacial durant l’automne 2021, suite aux déclarations controversées du président Macron sur la nature du système politique algérien et l’existence de la nation algérienne avant la colonisation française en 1830.MémoireCes relations qui avaient frôlé la rupture ont repris début janvier dernier avec le retour de l’ambassadeur d’Algérie à Paris, après son rappel au lendemain des déclarations de Macron. Toutefois, plusieurs dossiers restent en suspens notamment la question des visas, le rapatriement des Algériens en situation d’expulsion en France, la mémoire et l’économie.Le 12 juin, l’Algérie a réitéré par la voix du président du Conseil de la nation (Sénat), Salah Goudjil, l’importance du dossier de la mémoire dans les relations avec la France.Devant l’ambassadeur de France à Alger François Gouyette, Salah Goudjil a souligné l’importance de la promotion de la coopération sur la base de mécanismes de prise en charge des questions mémorielles, en leur qualité de « facteur important pour l’évolution des relations entre les deux pays dans le cadre d’un équilibre des intérêts« .Au plan économique, une délégation du Medef conduite par son président Geoffroy Roux de Bézieux a visité l’Algérie le 24 mai dernier, mais cette visite s’est terminée sans aucune annonce importante sur la présence des entreprises françaises dans le pays.

مشاركة المقال :

آخر الأخبار