L'Expression

Sur fond de bonne santé financière Le métro d’Alger voit le bout du tunnel

26-05-2022 00:00

Sur fond de bonne santé financièreEn 2016 le projet du métro a connu de sérieuses bévues financières, et la réalisation d’aujourd’hui ne peut que donner de l’éclat à la titanesque entreprise.L'année 2022 s'annonce, assurément, avantageuse pour l'économie de l'Algérie. Un fait d'ailleurs annoncé par le dernier rapport de la Banque mondiale qui a placé notre pays en bonne position à la table des prévisions de l'économie mondiale. C'est donc sur fond d'une bonne santé financière que les travaux d'extension du métro d'Alger franchissent une étape charnière de leur déroulement. La construction du tronçon de la ligne de métro reliant El-...

022 s'annonce, assurément, avantageuse pour l'économie de l'Algérie. Un fait d'ailleurs annoncé par le dernier rapport de la Banque mondiale qui a placé notre pays en bonne position à la table des prévisions de l'économie mondiale. C'est donc sur fond d'une bonne santé financière que les travaux d'extension du métro d'Alger franchissent une étape charnière de leur déroulement. La construction du tronçon de la ligne de métro reliant El- Harrach à l'aéroport d'Alger est, désormais, effective. La foreuse est sortie à l'autre bout du tunnel au niveau de l'aéroport international d'Alger, après avoir parcouru 5 km, à partir de la station de Oued Smar. Ce tunnelier, une machine spéciale, est sortie, ce 23 mai, des entrailles de la terre, rendant, de la sorte, concrète la liaison El Harrach-Aéroport, via Bab Ezzouar, sur une longueur de 9,5 km. L'on rappelle que les travaux de réalisation de ce tronçon est ont été confiés à ce poids lourd des entreprises algériennes qu'est le groupe public de BTP Cosider. Ce dernier, a, rappelons-le, à son actif, d'autres travaux titanesques, à l'instar du transfert d'eau d'In Salah à Tamanrasset, sur une distance de 700 km. Le projet devrait être réceptionné en 2026, sachant que les travaux devraient coûter quelque 170 milliards de dinars.Selon le P-DG de l'Entreprise du Métro d'Alger (EMA), Ali Arezki, cette expansion, qui touchera 9 stations à travers 4 communes, est «très importante» car permettant de fournir des capacités de transport de près de 400 000 voyageurs/jour. Le même responsable a fait savoir, dans ce cadre, que les travaux de génie civil de cette expansion étaient «très avancés». Soit à un taux dépassant les 78%, soulignant qu'après l'achèvement des travaux durant les mois prochains, il sera procédé au lancement des travaux de réalisation du système intégré pour son entrée en service dès 2025.L'Entreprise du Métro d'Alger ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et annonce d'ores et déjà que les travaux de l'extension Ain Naâdja-Baraki, sur une distance de 4,4 km, sont en cours de parachèvement. Ali Arezki a d'ailleurs affirmé que l'Entreprise s'est fixée pour objectif d'étendre à long terme le réseau de transport par métro dans la capitale pour arriver à 60 km et 58 stations. Il a précisé que l'EMA a mené des études d'extension des lignes du métro dans la capitale qui enregistre un trafic routier dense notamment du côté ouest.À ce propos, l'EMA a effectué des études d'extension du réseau du côté ouest du Grand Alger sur une distance de 26 km. La première étape de ce schéma concerne la réalisation d'une ligne reliant la place des Martyrs à Chevalley sur une distance de 9,5 km et qui s'étendra ensuite à Ouled Fayet en passant par Chéraga d'une part et à Draria en passant par Dély Ibrahim, d'autre part, a-t-il indiqué.Découvrir plus(*) Période 7 derniers jours Internationale 00:00 | 18-05-2022 Espagne Nationale 00:00 | 23-05-2022 Jeux méditerranéens Nationale 00:00 | 19-05-2022 Il a réinventé l'esclavage envers les migrants subsahariens Economie 00:00 | 21-05-2022 Un nouveau code ouvrant les portes aux investisseurs Nationale 00:00 | 23-05-2022 Procès de Louh, Haddad et le frère du président déchu

مشاركة المقال :

آخر الأخبار