L'Expression

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev «L’Algérie est notre partenaire stratégique»

26-05-2022 00:00

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor BeliaevLa visite attendue du Président Tebboune en Russie sera un autre moment fort dans les relations entre les deux pays, insiste l’ambassadeur.Les objectifs de l'opération de la Russie en Ukraine, le rôle «belliciste des Occidentaux et leur politique de deux poids, deux mesures», comme qualifiés par la représentation russe en Algérie, a été au centre d'une conférence de presse, animée, hier à Alger, par l'ambassadeur russe. Igor Beliaev a également abordé les questions sahraouie, palestinienne et malienne.L'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie, s'est félicité de la position de l'Algérie sur l'opération...

de l'opération de la Russie en Ukraine, le rôle «belliciste des Occidentaux et leur politique de deux poids, deux mesures», comme qualifiés par la représentation russe en Algérie, a été au centre d'une conférence de presse, animée, hier à Alger, par l'ambassadeur russe. Igor Beliaev a également abordé les questions sahraouie, palestinienne et malienne.L'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie, s'est félicité de la position de l'Algérie sur l'opération militaire en Ukraine. Il a, à ce propos, rappelé que l'Algérie «est un partenaire stratégique dont les relations sont excellentes à tous les niveaux». Quant à l'éventuelle visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Russie, l'ambassadeur Igor Beliaev a indiqué que «la visite de Son Excellence,le président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Russie va constituer un autre exploit entre les deux pays où il y aura d'autres accords stratégiques plus substantiels que ceux signés en 2001». Le diplomate russe a mis l'accent sur la situation qui prévaut en Ukraine et les objectifs de la Russie sur le plan militaire. À ce propos, il a rappelé que «la Russie a une opération spéciale en Ukraine. Cette opération consiste à mettre un terme aux risques stratégiques de notre Sécurité nationale. Après 8 années de négociations avec le régime putschiste en Ukraine, les nazis d'Ukraine ont exploité la situation pour mener leur sale guerre contre les populations de Donbass», a-t-il affirmé. Dans un entre registre, Son Excellence, Igor Beliaev, a rappelé que les dirigeants ukrainiens avaient bénéficié de l'aide en armes de la part des pays occidentaux et de leur expertise dans «le but de fabriquer une bombe nucléaire». Il a ajouté que «lors de l'opération militaire, l'armée russe a mis la main sur 30 laboratoires chimiques dont l'usage n'est pas conventionnel et qui s'inscrit en porte-à-faux par rapport à la légalité internationale». Pour l'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie, les déclarations de la part des responsables européens, américains et britanniques se poursuivent dans le contexte que la «victoire doit être remportée sur le champ de bataille et que la Russie doit subir une défaite stratégique et qu'il est impossible de lui permettre de gagner», a-t-il mentionné. Selon lui, les Occidentaux mènent une guerre contre la Russie en Ukraine. «Leurs médias présentent la situation en recourant aux mensonges et à la désinformation éhontée», a-t-il assuré. Les causes sahraouie et palestinienne ont été abordées lors de ce point de presse animé par l'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie. Dans ce sens, Son Excellence, l'ambassadeur Igor Beliaev, a déclaré à ce propos que «la cause sahraouie et palestinienne et d'autres causes relevant du droit à l'autodétermination dans le monde, montrent on ne peut clairement que «l'Occident joue au jeu du deux poids, deux mesures. sachant que la question palestinienne est tranchée au niveau des Nations unies comme c'est le cas pour la question sahraouie. La Russie demande l'application des résolutions onusiennes à ce propos et se référer à la légalité internationale», a-t-il rappelé. La situation au Mali a été à son tour abordée par l'ambassadeur russe en Algérie. Il a déclaré dans ce sens que «le Mali a été le théâtre d'une crise qui a aggravé davantage la situation du peuple malien. Mais maintenant les choses commencent à rentrer dans l'ordre et les autorités maliennes arrivent à maîtriser une grande partie de leur territoire qui était la proie des groupes terroristes», et d'ajouter «nous plaidons pour une solution entre Maliens? loin de l'intervention des forces étrangères, dans les affaires des pays africains. C'est la raison pour laquelle nous soutenons l'accord d'Algér pour la résolution de la crise malienne», a-t-il conclu.Découvrir plus(*) Période 7 derniers jours Internationale 00:00 | 18-05-2022 Espagne Nationale 00:00 | 23-05-2022 Jeux méditerranéens Nationale 00:00 | 19-05-2022 Il a réinventé l'esclavage envers les migrants subsahariens Economie 00:00 | 21-05-2022 Un nouveau code ouvrant les portes aux investisseurs Nationale 00:00 | 23-05-2022 Procès de Louh, Haddad et le frère du président déchu

مشاركة المقال :

آخر الأخبار